Navigation – Plan du site
Notes de lecture - Ouvrages reçus

Jane Austen, Emma

Préface de Dominique Barbéris. Traduction nouvelle et édition de Pierre Goubert. Paris : Gallimard, Folio classique, 2015. 685 pp. ISBN 978-2-07-045983-4
Annie Cointre
p. 315-316
Référence(s) :

Austen, Jane. – Emma. Préface de Dominique Barbéris. Traduction nouvelle et édition de Pierre Goubert. Paris : Gallimard, Folio classique, 2015. 685 pp. ISBN 978-2-07-045983-4

Texte intégral

1Poursuivant la publication de traductions des romans de Jane Austen dans la collection Folio classique, les éditions Gallimard nous offrent à présent une nouvelle version française d’Emma. Comme les précédentes, celle-ci est précédée d’une préface et suivie d’un dossier.

2La préface de Dominique Barbéris s’adresse à des lecteurs français connaissant beaucoup mieux la littérature française que les romans anglais du xviiie siècle. La présentation d’Emma est donc en priorité destinée à mettre en relief ce qui devrait leur plaire dans le roman, défini comme une comédie, par des références à la littérature française mais aussi à des critiques anglais. Le style concis et percutant est parfois familier.

3Le dossier établi par le traducteur comprend la chronologie, devenue traditionnelle dans la présentation des traductions françaises de Jane Austen publiées dans la même édition, de la vie familiale et littéraire de la romancière, ainsi que des événements historiques marquants de la période. Dans la notice elle-même Pierre Goubert rappelle les circonstances de l’écriture du roman, avant d’évoquer sa publication, son succès éditorial et sa réception par les contemporains, notamment leurs critiques peu élogieuses (au mieux « roman inoffensif et amusant ») jusqu’à ce que W. Scott en loue le réalisme et l’originalité.

4L’analyse du roman contrebalance certaines remarques de la préface, en approfondissant quelques-unes (notamment l’analyse d’Emma et des habitants du village), en corrigeant implicitement d’autres (la « belle nature », comme critère d’appréciation d’un roman, et non les caractéristiques du roman gothique dont la popularité faiblissait), en rendant à W. Scott la paternité de la comparaison de la description détaillée de la vie à Highbury aux tableaux de l’école flamande de peinture, en rétablissant la fonction morale du « mystère » ou en affirmant l’importance des personnages secondaires et du cadre.

5La notice bibliographique, toujours étoffée et commentée, à l’intention des étudiants mentionne une bibliographie existante mais pas à jour, les biographies les plus connues, quatre articles parus au xixe siècle, un choix d’ouvrages critiques des xxe et xxie siècles sur l’art et sur les romans de Jane Austen, deux livres sur le contexte historico-social du xixe siècle et des ouvrages en français. Elle se termine par une liste des traductions précédentes.

6Les notes, toujours simples, claires et généralement concises, expliquent coutumes, géographie et les opinions de Jane Austen qui ne sont que suggérées dans le roman : elles commentent, non sans humour, les paroles et réactions des personnages. C’est aussi le lieu où P. Goubert intervient (alors qu’il s’est contenté de noter le respect ou non de l’original par ses prédécesseurs) pour justifier ses choix de traduction (ou expliquer l’onomastique non traduite dans le corps du texte) et son souci majeur de conserver le style de chaque personnage sous peine de dénaturer le roman.

7Cette nouvelle édition française d’Emma met donc en lumière les caractéristiques du roman et l’art de la romancière.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annie Cointre, « Jane Austen, Emma », XVII-XVIII, 73 | 2016, 315-316.

Référence électronique

Annie Cointre, « Jane Austen, Emma », XVII-XVIII [En ligne], 73 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2016, consulté le 28 mai 2017. URL : http://1718.revues.org/793

Haut de page

Auteur

Annie Cointre

Université de Lorraine - SEPTET (Société d’Étude des Pratiques et Théories en Traduction)

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo Société d’Études anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles
  • Revues.org